AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

hwang reverie ∞ the ethereal child



Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:05


Hwang Reverie

« the biggest problem with this boy is that he doesn’t seem to believe that he’s beautiful. this is a problem, of course, because he knocks the wind out of you every time he so much as looks at you and you can’t help but think that if he understood his own radiance he would never touch you again. » — the problem with beautiful boys by ashe vernon
Nom :
hwang, nom commun en chine, mais à hong kong, on sait tous dans le monde des sorciers qu'on parle de cette famille si riche, si aristocratique.
Prénom :
reverie. sa mère voulait une fille, elle n'en démordra pas, son côté irlandais sans doute. orion, le nom de son grand père paternel, à les entendre c'est important le nom des étoiles.
Date et lieu de naissance :
une froide nuit d'hiver le 31 décembre 1995 à hong kong, le fief de sa famille paternelle
Nationalité :
beaucoup dirons chinois, mais on lui a bourré dans le crâne, il est hongkongais, c'est pas la même chose, la même race.
Origine(s) :
hongkongais par son père, irlandais par sa mère, il est un sacré mélange. il a les cheveux naturellement châtain clair aux nombreux reflets roux, et ses yeux sont d'un bleu très clair quand il ne les colore pas d'un sort trouvé dans des magazines de beauté, ses traits eux par contre sont typiquement asiatiques.
Sexualité :
non défini, il ne s'y intéresse pas vraiment. il se doute que tôt ou tard on lui parlera mariage, mais pour l'instant il est quasiment asexuel ce petit.
Statut de sorcier :
sang pur, il est soit-disant l'héritier de deux grandes familles, les hwang d'un côté et les o'nell de l'autre, la belle affaire.
Patronus :
un renard, assez étrange vu les caractéristiques de l'animal, mais son instinct de survie existe bien chez reverie.
Épouvantard :
le noir, trop de mauvais souvenirs, il lui faut de la lumière pour vivre, alors mettez-le devant un épouvantard et tout s'assombrit et lui, il finira hystérique.
Don inné :
l'empathie. il ne sait pas s'il peut appeler ça un don. pour lui c'est une malédiction et un fardeau qu'il portera jusqu'à sa mort.
Année de scolarité :
il est dans sa 4ème année. quatre ans qu'il survit dans une maison qui ne lui ressemble que peu, mais il est borné et c'est peut-être pour ça qu'il a sa place à serpentard. il a prit l'étude des runes et les soins aux créatures magiques en options. la première l'intrigue et les runes c'est plus passionnant que les chiffres de l'arithmancie, la deuxième, c'est son amour pour les animaux et les créatures qui le lui rendent bien.
Mon histoire avant Poudlard
Reverie voulait juste être comme tout le monde. Ou en tout cas pas si différent que ça. Il voulait ne plus sentir les émotions des autres. Ne plus être obligé de sourire quand il sentait la colère de son père alors qu’il lui disait que c’était bien, qu’il était heureux. Parce que tout ça. Oui vraiment, tout ça, ce n’était que des mensonges, des odieux mensonges. Mais il était né comme ça, et il avait beau avoir lu tout les livres de la bibliothèque du manoir, de celui de son grand père en Irlande, avoir été dans les plus grandes bibliothèques sorcières, avoir fait bon nombre de recherches, il serait toujours ainsi. Même s’il se lançait un sort d’oubli, sa capacité ne disparaîtrait pas. Il était empathe, il ressentait les émotions des autres, voyait au travers de leur masque. Et ça faisait bien longtemps qu’il n’attendait plus rien du genre humain. On l’avait approché quand il était jeune à cause de son nom, cachant des moqueries sur son apparence étrange derrière des sourires de convenance. Alors il avait commencé son petit manège, celui qui énervait grandement son père et qui le faisait se retrouver dans l’une des nombreuses pièces de la maison, enfermé dans le noir à hurler et à demander pardon. Il avait arrêté de parler. A partir de ses six ans, il avait décidé de ne plus parler, parce que ca n’en valait pas la peine. Parce qu’il était fatigué des mensonges et des faux semblants. Il lui fallut quatre ans pour arrêter d’hurler dans la pièce, quatre ans pour arrêter de demander pardon. C’était à qui se lassait en premier.

A dix ans, il ne parlait plus. Son précepteur s’arrachait les cheveux, se demandant quoi faire de cet enfant qui n’apprenait que la théorie, sa pitié le rendant ignoble aux yeux de Reverie. Sa mère s’était détourné de lui pour s’occuper de son petit frère, plus prometteur, plus parfait, lui il parlait, lui il était obéissant, lui il n’était pas étrange comme lui. Son père refusait de se détourner de lui, à son plus grand malheur, il avait juste laissé tomber les faux-semblants à la maison et se montrait intransigeant, dur, violent même avec son héritier. Mais si les coups pleuvaient parfois, la longue pipe en métal de son père venant frapper sur ses mains délicates, ses gifles qui résonnaient dans le silence de la pièce, Reverie ne parlait toujours pas. On demanda un autre précepteur, un capable de lui apprendre les informulés afin qu’il ne soit pas une honte définitive pour sa famille. Et un jour alors qu’il n’avait que quatorze ans, sa mère partit, avec son petit frère. Ca ne l’étonna pas, il l’avait senti venir. Il avait senti la compassion de son petit frère, sa tristesse aussi, mais également le soulagement de sa génitrice, un léger regret à ne pas l’emmener, mais si faible face à sa joie d’être libre à nouveau. Et l’abandon le mura dans son silence, reniant un peu plus encore la nature humaine. Sa mère l’avait abandonné. Elle prétendait le contraire lui disant qu’il était toujours le bienvenue en Irlande, parce qu’aux yeux de tous les époux Hwang n’étaient pas séparés non. Sir Hwang s’occupait de l’héritier pendant que madame s’occupait du deuxième, celui-ci ayant hérité du nom des O’Nell et de ce qui allait avec.

Reverie va sur ses dix-huit ans, son père l’envoie à Poudlard. On n’en peux plus des faux semblants, et des coutumes à se sourire alors qu’en l’enfant gronde cette peur viscéral et chez son père cet haine grandissante, entre eux les liens familial n’existent plus. Il n’est allé que deux fois chez sa mère, il a essayé la première fois de lui faire comprendre que son père allait le détruire à force, que chaque jour il la sentait cette haine qui lui rongeait le cœur, que ce dégout qu’il avait pour sa personne grandissait, mais ses appels à l’aide étaient silencieux, et ses mains se tendaient vers le vide. Elle ne voulait pas entendre l’horreur, ni voir la détresse de son enfant, son regard rendu aveugle par son semblant de bonheur. Ophélia O’Nell ne pensait plus qu’à son deuxième enfant, acceptant le premier parce qu’elle était sensé l’aimer, elle était sa mère. Mais ces yeux bleus si vides qui l’observaient la terrifiaient, et le fait qu’elle pouvait être responsable de la misère de Reverie lui faisait horreur. Et plus que ses sourires indifférents c’était le fait que sa propre mère le rejette qui avait blessé encore plus l’héritier des Hwang. Alors la deuxième fois, lors des vacances d’été précédent son entrée à Poudlard, il était resté stoïque, sa baguette s’agitant dans des sorts informulés qu’il maîtrisait à merveilles, son dos se souvenant encore des coups de cane en bois, pour aller chercher des livres et disparaître dans sa chambre, ignorant tous les membres de sa famille.

A Poudlard, il a fini à Serpentard, il ne sait pas s’il doit rire ou pleurer de son propre sort. Il aurait tant voulu être à Serdaigle, sa soif de connaissance ne cherchant que des livres pour être comblée ou peut-être des gens moins lâches, moins manipulateurs. Mais il a fini chez les serpents et au final ça ne l’étonne pas non plus. Son père est heureux, il voit la grandeur de la maison, sa mère lui envoie une lettre de félicitations, elle finira dans le feu de la cheminée de sa salle commune. A Poudlard il est plus libre étonnement, derrière les murs de sa maison, on s’entraide, alors son sourire devient timide, fragile mais là. L’endroit l’enchante, il traine souvent à la bibliothèque ou alors dans le parc pour profiter de la nature, de l’air pur. Il est doué en cours, la théorie ne le dérange pas, il se débrouille bien en sortilèges. Mais ses matières fortes c’est les potions et la botanique. Dans ses options aussi il s’en sort bien, surtout aux soins aux créatures magiques. Il faut dire, son don aide pas mal dans l’histoire. Pour une fois qu’il lui apporte quelque chose de bien. Il est libre oui.

Et Reverie s’épanouit doucement dans l’école. Il se permet des folies, ses cheveux changeant parfois de couleur à coup d’un sort, abandonnant pendant quelques temps ce roux chaleureux, pareil pour ses yeux quand l’envie le prend, mais contrairement en Asie où ça dérange, ça gène des yeux si clairs, ici ça passe. Il n’est pas l’élève qu’on remarque en premier lieu, mais peu à peu un entourage se forme autour de lui. Il ne rentre chez lui que pour les grandes vacances, sans surprise. Il sait que dès le moment où il rentrera chez lui, son père sera sur son dos à lui faire regretter le moindre faux pas. Il faudra attendre la fin de sa deuxième année pour qu’il s’émancipe, sa mère ayant consenti suite à une lettre formelle de sa part à ce qu’il puisse occuper la résidence secondaire des O’Nell à Jersey, une île anglaise. Il fuit son père bien sûr. Il le voit toujours, mais ne plus vivre sous le même toit est une délivrance. Son père ne le déshéritera jamais, il faut sauver les apparences, mais si un accident pouvait lui arriver, il en serait surement l’investigateur. Mais ce n’est pas grave, il peut l’oublier maintenant, à chaque fois qu’il est entre les murs de Poudlard il oublie, et peut-être qu’un jour il prendra sur lui et parlera ?

Parce que Reverie avait sans aucun doute une si jolie voix.
Là, cachée au fond de son être.
Compléments d'informations...
∆ Ma baguette :
Votre baguette magique est en bois de
cerisier
. Elle mesure
23,9
centimètres, et contient
un crin de sombral
.
∆ Quel animal de compagnie avez-vous choisi ? :
reverie a un chat, un majestueux maine coon blanc neige qui porte son deuxième prénom : orion. son chat à la taille d'un bébé tigre, et c'est sans aucun doute son meilleur réconfort. il n'est pas rare de voir reverie endormi quelque part contre orion.
∆ Quel métier souhaitez-vous exercer plus tard ? :
il ne sait pas encore. quelque chose qui touche à la nature sans doute. quoi qu'il arrive, il sera une disgrace pour ses parents.
Derrière le sorcier...
Pseudo :
whistle'
Où as-tu découvert le forum ? :
Par un partenariat uhuh !
Que penses-tu du forum ? :
prometteur  (a)  (j'essaye juste de m'habituer au côté sombre du forum  <3 )
Quelque chose à dire à tes camarades / professeurs ? :
Uh ... luv me ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:06

Et la maison de ce petit

Revenir en haut Aller en bas
Directeur de Poudlard
Professeur à Poudlard ∆
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:06

Le membre 'Hwang Reverie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Choixpeau' :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:09

Houhou

Welcome welcome welcoooooooooome

J'espère que tu vas te plaire, bon courage pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:12

Merciiiii

J'ai pas pu m'empêcher de venir après avoir vu votre demande de partenariat sur HM

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:20

Emphathe, ça c'est un don qui déchire !
Notre premier Serpentard, bienvenue à toi !
*Attend désespèrement un Serdaigle*

Si tu as besoin de quoi que ce soit, dis nous !!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Mer 15 Fév - 23:27

L'empathie me tentait vraiment, alors j'ai sauté dessus
Serpentard ... Tellement pas la maison que j'imaginais pour lui uh je le voyais plus à serdaigle Mais ça me donne des idées uh

En tout cas merci !
Et pas de souci, je crie à l'aide en cas de besoin

Revenir en haut Aller en bas
Directeur de Poudlard
Professeur à Poudlard ∆
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: hwang reverie ∞ the ethereal child ϟ Jeu 16 Fév - 3:34


Tu es validé !

« Félicitations ! Tu rejoins officiellement Poudlard ! »
Tu fais ton entrée sur le forum de manière officielle ! Mais ce n'est que le début de ton aventure ! Pas de panique, on va faire en sorte de te facilier la chose ; penses en premier lieu à aller créer ta fiche de liens, où les autres membres pourrons te demander des liens. N'hésites pas aussi à poster sur les fiches déjà là ! Ensuite, tu devras aller te créer un répertoire RP, c'est grâce à ça qu'on verra si tu es actif ou pas. Si tu es malades, ou en déplacement, penses à poster une absence pour nous prévenir. Tu peux aussi avoir ton propre téléphone portable.
Hwang Reverie | Etudiant à la maison Serpentard
→ Tu veux dormir dehors ? Bah non, bien sûr ! Alors file vite faire une demande de chambre ! Aussi, de ta troisième jusqu'à ta dernière année, tu dois choisir deux cours supplémentaires à ta formation. Passes donc sur ce sujet et fais ton choix !

→ Tu veux faire parti de l'équipe de Quidditch de ta maison ? Sur ce sujet, tu peux voir si des places sont toujours dispo !

→ Nous te demandons de faire preuve de vigilance pour cette dernière ligne ! Tu as dû choisir un épouvantards, un patronus et pour certains un don / particularité. Après votre validation, votre nom doit figurer sur ces trois sujets (ou deux, pour ceux qui sont venus au monde normal). Si ce n'est pas le cas, prévenez un admin !

Revenir en haut Aller en bas

hwang reverie ∞ the ethereal child

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» hwang jun + come with me, there is a world out there that we should see
» "Reverie en peinture"

 ::  :: La corbeille :: Présentations - Liens