AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

No cats, no life ✦ ft. Ryûhei



Barnes Dean
préfet
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
No cats, no life ✦ ft. Ryûhei ϟ Mar 20 Juin - 11:30

NO CATS, NO LIFE
ft. Ryûhei & Dean
Après avoir laissé quelques croquettes dans une petite gamelle jaune, à l'intention de son chat, Stark, Dean s'empressa de finir sa toilette et d'enfiler fièrement l'uniforme de sa maison. Une nouvelle longue journée l'attendait, pour son plus grand désarroi. Et même s'il ne cessait d'imaginer la journée parfaite à passer dans sa tête, debout là devant son miroir à réajuster sa cravate, le pire venait toujours en premier. De même, l'angoisse continue des BUSE à la fin de l'année ajoutée à la pression que lui donnait sa mère ne finissaient pas de peser lourdement sur ses petites épaules. Dieu seul sait qu'il aurait plus que tout adoré s'en défaire.
Un dernier coup d'œil jeté à son reflet, histoire de vérifier que tout était bien en place, et il fila en coup de vent vers la sortie afin de rejoindre la Grande Salle. En chemin il croisa quelques têtes familières qu'il salua brièvement. Aujourd'hui il petit-déjeunait seul, tous ses amis commençant plus tard. Il ne s'en plaignait pas, un peu de silence faisait toujours du bien.

En vérité, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour terminer son assiette et comme il n'avait assurément aucun courrier à recevoir, il préféra quitter promptement la salle pour rejoindre son premier cours de la journée : arithmancie. Au détour d'un couloir, il finit par bousculer quelqu'un, mais ne s'attarda pas plus que cela. Des excuses avaient sûrement dû suffir. Dean se retrouva alors être l'un des premiers à arriver devant la salle, puis il fut question d'une quinzaine de minutes encore avant que la cloche ne sonne et que le professeur autorisa les élèves à entrer et à s'installer.
Comme à son habitude, le jeune Poufsouffle s'assit à sa place habituelle, une place stratégique : devant, sur l'extrême gauche. De cette façon, il pouvait flâner autant qu'il le souhaitait sans se faire voir et sans avoir à être une cible facile pour le professeur, non pas qu'il détestait les cours d'arithmancie mais c'est surtout qu'il décrochait bien vite lorsqu'il commençait à travailler sur les diagrammes.

C'est alors que la leçon de la journée débuta. Si au début le regard de Dean ne cessait d'être fixé sur le professeur, il finit bien vite par dévier sur les dessins qu'il faisait sur ses parchemins, puis sur les autres élèves. Il pouvait remarquer que certains étaient aussi concentrés que lui-même l'était au début, que d'autres dormaient littéralement et que d'autres encore s'ennuyaient autant que lui. Alors, pour tuer le temps, la soudaine envie de fabriquer un avion lui vint. Pour cela, il prit plaisir à ruiner l'un de ses mauvais contrôles pour en faire un objet volant. Il s'amusa alors ensuite à lui jeter discrètement un sort pour qu'il se mette à voler tout seul. À première vue, le sort marcha bien jusqu'à que l'avion ne prenne soudainement une directive étrange et qu'il fonça tout droit sur la tête d'un Serpentard. Un fou-rire manqua de lui échapper et de déranger tout le cours. La discrétion et lui faisaient toujours deux.
code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Ryûhei
☽ Apprenti sorcier
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: No cats, no life ✦ ft. Ryûhei ϟ Ven 23 Juin - 12:15

No cats, no life
Barnes Dean & Nakamura Ryûhei

A peine émergea-t-il de son sommeil que Ryûhei s’empressa de se préparer pour se rendre dans la Grande Salle afin d’aller se remplir l’estomac. Après avoir rapidement observé les différents mets qui se présentaient sur la table, le serpentard commença à garnir son assiette de préparations sucrées et salées toutes plus alléchantes les unes que les autres. Une fois son choix terminé, il attrapa son sac et sortit alors quelques parchemins déjà noircis par son écriture, ainsi que son épais livre d’arithmancie. Ses doigts virevoltèrent quelques instants sur les pages, jusqu’à ce qu’il trouve celle concernant le chapitre qu’il étudiait actuellement en cours. Et tandis qu’il se délectait d’un muffin, le japonais vérifiait les calculs inscrits sur son parchemin avec une assiduité et une concentration presque déconcertante. Mais depuis hier soir, des doutes avaient commencés à s’immiscer dans son esprit et certains de calculs présents sur son devoir lui semblaient erronés. Alors son côté perfectionniste s’était mêlé à sa crainte d’obtenir une mauvaise note, et il s’était ainsi juré de relire son devoir dès le matin, juste avant de pénétrer dans la salle de cours.

Après avoir relu pour la énième fois son parchemin et avaler sa dernière pâtisserie, Ryûhei rangea consciencieusement ses affaires pour ensuite se diriger vers la salle où se tenait le cours d’arithmancie. S’installant sur la deuxième rangée face à l’enseignant, le serpentard commença à prendre notes des dires de ce dernier, gribouillant ainsi son parchemin d’une écriture ronde. Mais alors qu’il était pleinement concentré sur le cours, un curieux projectile, étrangement léger, vint le percuter. Fronçant sévèrement les sourcils, le jeune homme remarqua que le projectile en question s’avérait être un simple avion en papier.

Pivotant la tête dans toutes les directions, le serpentard observa chacun des élèves présents dans la pièce pour essayer d’identifier celui qui avait osé le perturber. Et son regard se fixa alors sur un jeune poufsouffle qui semblait essayer de contenir un rire avec peine. « Monsieur Nakamura ! » Les mots venaient à peine d’atteindre son appareil auditif que le corps du japonais se figea entièrement. Lentement, son regard se posa sur celui de l’enseignant dont les yeux traduisaient tout son mécontentement. Ce dernier pointa alors sa baguette magique dans la direction du japonais et sans prononcer le moindre mot, il vint faire atterrir l’avion en papier jusque dans sa main. Et tout comme l’avait fait Ryûhei auparavant, son regard observa l’ensemble des élèves jusqu’à lui aussi s’arrêter sur le poufsouffle qui se retenait difficilement de rire. « Monsieur Barnes, monsieur Nakamura, vous allez me faire le plaisir d’aller vous asseoir vers le fond de la salle. Tout de suite. » Décontenancé, Ryûhei avait la furieuse envie de clamer son innocence, mais le regard sévère de son professeur l’en dissuada rapidement. Alors il se contenta de lui obéir sans opposer la moindre résistance.

Prenant place à l’une des tables, le cinquième année posa un regard furieux sur le poufsouffle qui vint s’asseoir à ses côtés. Et une fois que l’enseignant rejoignit son bureau pour continuer son cours, le japonais s’empressa de commencer sa punition, qui consistait à réaliser des exercices d’arithmancie. Néanmoins, chaque résultat qui s’avèrerait faux allait lui faire perdre des points sur son prochain devoir. Dès lors, la concentration dont faisait actuellement preuve le serpentard était à son paroxysme… Et l'étudiant qui se trouvait à ses côtés lui était finalement presque devenu invisible.© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Barnes Dean
préfet
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: No cats, no life ✦ ft. Ryûhei ϟ Dim 25 Juin - 21:36

NO CATS, NO LIFE
ft. Ryûhei & Dean
Le rire de Dean manquait sérieusement, très sérieusement, de fuser avec force dans la salle de cours, si bien que le jeune homme était certain d'éclater dans moins de quelques secondes. Même en sachant que la victime de son fameux avion l'avait repéré et qu'il pourrait alors le dénoncer à tout moment. L'action avait été bien trop hilarante pour lui. Mais il fallut que la voix du professeur s'élève soudainement, faisant sursauter le Barnes par la même occasion, mais n'arrêtant aucunement son rire dans l'élan. Néanmoins cette fois-ci, ce n'était pas à cause de ce qu'il s'était passé qu'il riait, mais bien de la tête que le Serpentard tirait. On aurait dit qu'il avait aperçu un moldu complètement nu. Et rien que cette pensée eût le don de le faire encore plus rire, ce qui lui coûta malheureusement de se faire prendre aussi en flagrant délit.

À cet instant précis, il sursauta une nouvelle fois avant de se liquéfier sur place alors que son regard glissait rapidement du Serpentard dont il s'était précédemment moqué jusqu'au professeur dirigeant ce cours. Il déglutit, puis rangea ses affaires dans le plus grand des silence dans son sac en bandoulière et partit vers le fond à petits pas, s'asseyant à côté de celui qu'il emportait avec lui dans sa bêtise. C'était sans peine qu'il avait remarqué le regard qu'il lui avait lancé. Il avait de quoi après tout.
Durant les premières minutes qui s'écoulèrent depuis le début de leur punition, Dean avait simplement obéi et également fait les exercices d'arithmancie demandés. Les premiers furent plutôt faciles aux yeux du jeune homme, mais il commença à avoir beaucoup de mal pour les deux derniers, enchaînant calculs faux sur calculs faux. Alors, en quête d'un peu d'aide, il jeta un coup d'œil au Serpentard assis à côté de lui et à ce qu'il écrivait. Il dut même se pencher quelque peu en avant pour mieux lire et ainsi mieux comprendre ce qu'il racontait là avec sa petite plume. C'est alors que quelque chose lui sauta aux yeux.

« Hey, tu t'es trompé ici. T'as oublié de rajouter ça, c'est pour ça que t'arrives pas à continuer. » chuchota-t-il, ses prunelles toujours rivées sur le bout de parchemin de son voisin, à la recherche d'autres fautes potentielles. « Oh, j'avais pas pensé à ça pour cette question, merci. » renchérit-il avant de corriger ce qu'il avait écrit. « Dis, quand t'auras fini l'exercice quatre, on pourra s'entraider pour le cinq ? Il est dur. » demanda-t-il dans un murmure, tout en relevant le regard vers le Serpentard. « Au fait, tu t'appelles ? Je crois que je t'ai déjà vu quelque part mais je sais plus où. Mon avion t'a pas fait trop mal ? » lâcha-t-il avec un léger sourire en coin en se remémorant la scène.
code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Ryûhei
☽ Apprenti sorcier
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: No cats, no life ✦ ft. Ryûhei ϟ Sam 8 Juil - 19:17

No cats, no life
Barnes Dean & Nakamura Ryûhei

Si l’on prenait la peine de l’observer quelques instants, Ryûhei étai persuadé que l’on pouvait apercevoir dans son regard toute l’aigreur qu’il ressentait envers le poufsouffle. Pour la première fois depuis le début de sa scolarité, le serpentard avait reçu une punition, alors qu’il avait simplement tourné la tête pour repérer l’élève ayant osé lui envoyer un avion en papier sur le visage. Pourtant, au lieu de crier à l’injustice, il s’était contenté d’obéir à son enseignant et avait commencé à travailler sur sa punition avec sérieux. De toute manière, peut-être était-ce mieux ainsi s’il ne n’opposait pas à la volonté de son professeur… Soupirant alors doucement, l’anglo-japonais fronça soudainement les sourcils quand il aperçut son voisin de table se pencher sur son parchemin. « Tu te fous de moi… ? » Son regard noir était plongé dans celui du jeune poufsouffle, tandis qu’il essayait de repousser avec sa plume le visage de cet élève bien trop curieux. « Nous punir tous les deux ne t’as pas suffit ? T’as envie que le prof nous renvoie définitivement de son cours ? » Un soupire franchit la barrière de ses lèvres. Qu’avait-il fait pour mériter qu’un poufsouffle vienne lui pourrir la vie ?

Se concentrant une nouvelle fois sur son parchemin, le serpentard se remémora tout de même les dires de son voisin et il posa son regard sur le calcul qui était apparemment faussé. Et l’étudiant fronça un peu plus les sourcils quand il s’aperçut que le jeune homme avait eu raison… Presque rageusement, il ratura alors son erreur, avant d’essayer de se replonger dans ses exercices. En vain… Ses prunelles rencontrèrent de nouveau celles de son voisin, voisin qui semblait essayer continuellement d’établir un contact, une conversation avec lui. Posant nonchalamment sa tête sur la paume de sa main, le serpentard observa d’un air désabusé le jeune homme qui arborait désormais un sourire aux coins des lèvres. Et étrangement, le serpentard ressentit presque l’envie de l’imiter, comme si sa désinvolture et son regard où brillait une lueur rieuse s’avéraient être contagieuses. « Je vois que tu ne peux pas te retenir de m’embêter, hein… ? Tu arrives presque à me faire rire, tu sais… » Même si la tournure de sa phrase pouvait paraître méprisante, elle ne l’était pas en réalité. Ryûhei était tout ce qu’il y avait de plus sincère en cet instant. « Du coup, pour te répondre, je m’appelle Ryûhei. Mais je me rappelle pas t’avoir déjà croisé… Par contre… si je me souviens bien… tu dois être… Dean, nan ? » Replonger dans ces souvenirs du début du cours, où moment où le prof appelait un à un les élèves, n’avait pas été un exercice facile. Mais le serpentard était persuadé d’avoir vu juste. En revanche, il était bien incapable de se souvenir s’il avait déjà rencontré son voisin auparavant… « Et non, ton avion ne m’a pas fait mal… Contrairement à cette punition… » Quand bien même il commençait à apprécier quelque peu le jeune poufsouffle, Ryûhei n’avait toujours pas digérer le fait d’être en retenue par sa faute. « Sinon… Pour ce qui est de s’entraider… Si tu arrives à me convaincre, peut-être que j’accepterai… » Et à son tour, il esquissa un léger sourire sensiblement railleur à son égard.©️ 2981 12289 0


 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: No cats, no life ✦ ft. Ryûhei ϟ


Revenir en haut Aller en bas

No cats, no life ✦ ft. Ryûhei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Site Internet TREIS CATS
» Les Cats en Aquitaine.
» what would you pair with london life
» Ecusons 2 ou 3 Cats.
» les Treis Cats chez les enfoirés

 :: les couloirs de poudlard ☽ :: Étage 3 :: Cours d'arithmancie