AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Don't play with fire love — Esra



Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Don't play with fire love — Esra ϟ Lun 20 Fév - 21:49




don't play with fire, love

esra & freyja

Il y a des jours parfois, j’avais envie de sauter le petit déjeuner et de rester bien tranquille dans mon lit. Précisément le dimanche. Bien installée dans mes draps, j’avais éteint mon réveil d’un coup de baguette magique avant de retourner dans les bras de Morphée. Mon oreiller étant tellement adorable, duveteux aussi.

« Freyja, tu as les cheveux qui bougent. » Grognement de ma part. Pourquoi faut-il toujours qu’on se décide de m’empêcher de dormir alors que je n’ai rien demandé à personne. «  Frey … Tu … C’est un … serpent ?! » Relevant la tête à l’exclamation, pardon l’hurlement strident dans mes oreilles, je plissais les yeux face au serpent à côté de moi.

L’amateur.
Tu pensais vraiment m’avoir comme ça Esra ?
Idiot.

J’attrapais la créature d’une main ferme. Ca faisait longtemps que je n’avais plus peur de grand chose. Surtout par des créatures. Je n’avais pas vraiment de feeling avec, mais avoir peur d’un serpent … Esra pouvait trouver mieux. Vraiment. Ma baguette dans ma main, je lançais un contre-sort. Très jolie métamorphose néanmoins. Laissant retomber ce qui était donc au final un mouchoir, je me décidais à me lever, mon sommeil soudainement privé et une idée de revanche se faufilant dans ma tête. Je n’étais pas revancharde. Mais avec Esra c’était un art, un jeu. Il avait décidé qu’il avait assez de cran pour m’attaquer ainsi, pour m’attaquer de front, alors il n’y aurait pas de quartier pour lui non plus. Un regard sur l’horloge. Huit heures, il doit encore dormir. Dommage pour toi trésor.  Enfilant une chemise longue, je n’avais pas envie qu’on m’accuse encore de racolage parce que je me promenais en petite culotte, je me dirigeais à pas de loup vers les chambres des garçons et principalement vers la chambre d’Esra. La déverrouillant d’un sort, je me glissais dans celle-ci, remerciant l’agilité, la souplesse mais surtout la discrétion de mon animagus.

C’est dommage tu sais.
T’es plutôt mignon quand tu dors gamin.

Mais je n’appréciais pourtant pas d’avoir été réveillée par des hurlements de Banshee et surtout pas de ne pas avoir eu mon dimanche matin tranquille. Tout ça se paye. Le troisième année allait payer, et il se rappellerait qu’on ne me réveille pas aussi tôt, qu’on me considère comme sa grande sœur ou non. J’agitais en douceur ma baguette au dessus de sa tête un nuage de poussière dorée au dessus de lui me prouvant que j’avais réussi mon sort. Ressortant de la pièce, je descendais tranquillement me caler dans un fauteuil. Plus que dix minutes et le sort s’enclencherait. Esra serait réveillé non seulement par de l’eau plus que froide, mais en plus, celle-ci allait lui colorer les cheveux aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Désolée trésor, mais vraiment.
Je gagne toujours tu sais.

Clairement personne ne pouvait ne pas voir le sourire satisfait que j’avais aux lèvres tandis que j’attrapais un pomme dans la corbeille de fruits sur la table devant moi et m’installais un peu mieux dans mon fauteuil, mes jambes repliées sous moi. Les yeux fermés, la tête en arrière, j’attendais avec une délectation certaine le cri d’effroi qu’aurait le plus jeune en étant réveillé par cette eau glaciale et colorée. Elle ne colorait que les cheveux bien sûr. J’avais tout de même un reste de sympathie pour ce garçon. Il était adorable. Un peu grognon, surtout quand je m’approchais de sa nourriture. Fier aussi, mais reconnaissant. Ce genre de jeu avec lui ne cesserait jamais de m’amuser. Et bien sûr je ne fus pas déçue en l’entendant crier, ni même surpris de le voir débarquer très vite devant moi, ses cheveux dépassant toutes mes espérances. Ne pas rire fut difficile, mais je me contentais de lui sourire, mes yeux pétillant de malice.

« Bonjour Esra, tu es matinal ! On m’a sifflé à l’oreille qu’il allait pleuvoir aujourd’hui. Mais pas d’inquiétude on aura également un bel arc-en-ciel. »

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
POUR EN SAVOIR PLUS
Re: Don't play with fire love — Esra ϟ Lun 20 Fév - 23:46


don't play with fire, love
freyja & esra


Dimanche. Week-end. C'était une parfaite journée pour aller embêter celle qui considérait comme sa grande-soeur : Freyja. Et bien que celle-ci sois plus âgé que le garçon, elle ne manquait jamais à l'appel pour jouer de mauvais tours à l'islandais. Au début, cela avait le don d'agacer le brun qui ne demandait qu'être seul, au calme ce qui était plutôt difficile pour Esra qui devait subir les remarques des autres personnes de sa maison ou non. Freyja était en sorte sa sauveuse. Rien que cela au début et c'était suffisant. Mais une sorte de jeu s'était installé entre ces deux-là, un jeu énervant mais auquel Esra pris goût petit à petit. Qui ferait le plus de crasse à l'autre ? Et le rouge était bien décidé à gagner ce jeu, lui qui détestait perdre.

D'habitude, le garçon aurait préféré se reposer et faire une petite grasse matinée à comater dans son lit, comme n'importe quelle personne normalement constitué. Mais aujourd'hui, il avait décidé d'aller embêter Freyja qui, elle, devait dormir. Il ne savait pas si la jeune femme avait peur de quoique ce soit mais tant pis, cela n'allait pas l'arrêter pour autant. Encore en pyjama, il jeta un coup d'oeil dehors : il faisait encore nuit noir et Poudlard était encore plongé dans le silence et l'obscurité. A pas de loup, il se munit de sa baguette magique - une magnifique baguette en bois clair avec tout un manche blanc avec des inscriptions incompréhensibles gravés dans le bois - et descendit vers l'étage des filles. D'un petit lumos, le bout de sa baguette forma une petite boule de lumière qui éclairait et rendait visible les escaliers. S'il était aperçu ici, il était mort. Rapidement, silencieusement, il ouvrit la porte où Freyja dormait profondément sans doute. Et avec un fin sourire, il fit apparaitre un serpent, pas très gros, semblable à une couleuvre, dans le lit de la blonde, endormi. L'animal était bien sûr inoffensif mais suffisamment gros pour effrayer une demoiselle. La bête rampa dans les cheveux soyeux de Freyja et le garçon, fier de lui, partit illico-presto dans sa chambre se rendormir et faire comme-ci de rien n'était.

Quelques heures plus tard, le soleil avait remplacé la nuit sombre et semblait brillé sur Poudlard. Esra dormait tranquillement, emmitouflé sous son épaisse couverture aux couleurs de sa maison. Ne se souciant de rien, il était bien là, au chaud, sa couverture le protégeait de tout, comme une carapace de tortue. Il décida d'ouvrir les yeux, émergeant petit à petit de son profond sommeil, étirant ses membres dans un petit couinement. Il était si bien qu'il en avait oublié la farce qu'il avait fait à Freyja, quelques heures plus tôt. Mais à peine avait-il ouvert les yeux qu'il sentit de l'eau glacé se rependre sur lui, de la tête jusqu'aux pieds. Esra lâche un petit cri peu viril avant de se lever précipitement de son lit trempé. Freyja. Il en était sûr. Ne prenant pas la peine de mettre ses chaussons, il pris simplement sa baguette, qu'il dissimula dans la longue manche de son haut de pyjama et couru jusqu'à dans la salle commune des Gryffondor, désertique. Seule une personne s'y trouvait : la blonde. Grognant, il s'avança vers elle, visiblement en colère. « Bonjour Esra, tu es matinal ! On m’a sifflé à l’oreille qu’il allait pleuvoir aujourd’hui. Mais pas d’inquiétude on aura également un bel arc-en-ciel. » Quoi ? Arc-en-ciel ? Elle se moquait clairement de lu- Oh non. Elle avait osée. Dans le reflet juste en face de lui, ses cheveux étaient colorés dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Mordant fortement ses lippes, il grogna en passant sa main dans ses cheveux férocement. « Toi ! Redonne la couleur originale à mes cheveux. » Cette fille n'a peur de rien. Pas même de cette chose gluante, ressemblant étrangement à une limace, qu'il y avait dans sa main au lieu de la pomme. La blonde n'avait pas l'air de s'en rendre compte qu'Esra avait changé le fruit en une espèce de créature absolument répugnante et gluante. Un sourire aux lèvres, il regarda Freyja croquait dans cette boule visqueuse. «  Oups. On dirait que ta magnifique pomme rouge s'est transformé en une sorte de limace un peu obèse. Est-ce tout aussi bon ?  » Dit-il en se retenant de rire. « Cette couleur me va pas mal finalement ! Tu ne trouves pas ? Visiblement, cette limace est tombé amoureuse de toi. » La créature poisseuse était entrain d'essayer d'embrasser la rouge tout en lâchant des minuscules couinements, affreux pour l'oreille.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Don't play with fire love — Esra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» admirer la xtrem play...
» caual play
» Question siege auto Red castle/Mutsy/Play
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !

 ::  :: La corbeille :: RP